Certification

EOLIS Air Manager passe les tests de l’ETV – Environmental Technology Verification

Avec le soutien de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), EOLIS Air Manager est le seul appareil de purification de l’air intérieur éligible et vérifié dans le cadre de l’ETV * (Environmental Technology Verification, ou Vérification des éco-technologies innovantes), programme de la Commission Européenne .

Pour Valdent Médical Distribution, cette vérification est le fruit d’une démarche de plus de deux années de travail pour attester l’innocuité et l’efficacité épuratoire du purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager. Ce programme a pour objectif de prouver la fiabilité et les performances de filtration annoncées afin de faciliter et guider les décisions des acheteurs souvent noyés dans l’offre grandissante qui est peu, voire, non encadrée.

Performance d’EOLIS Air Manager sur le coronavirus

 

Les tests sur le purificateur d’air EOLIS Air Manager 600S ont été confiés à un laboratoire français indépendant, référent en microbiologie.

Protocole de test

Appareil testé : EOLIS Air Manager 600S de série équipé d’un bloc filtre Perform+, constitué des éléments suivants :

Un préfiltre biocide certifié EN 14675: 2006 / EN 14476

Un filtre à charbon actif très haute densité

Un filtre HEPA 13 certifié EN 1822 de qualité médicale

Un aérosol de gouttelettes, contaminées par une concentration connue de coronavirus humain (souche HCoV-229E), a été généré pendant 5 minutes dans une enceinte hermétique.

EOLIS Air Manager 600S a ensuite été mis en marche pendant 10 minutes, en vitesse 2 sur 5 (vitesse faible).

Au terme de 10 minutes de fonctionnement, un prélèvement de l’air intérieur a été effectué.

Après une période d’incubation de 7 jours, la quantité de survivants dans cet échantillon a été déterminée.

Un essai témoin du purificateur sans filtre a été comparé à un essai avec filtre. Chaque essai a été répété 3 fois.

 

Test de performance d’EOLIS Air Manager : Particules fines (PM2,5)

Rapport de performance du purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager sur les particules fines (PM2,5) présentes dans l’air.

Protocole du test

Le purificateur d’air EOLIS Air Manager 600 est placé dans une pièce de 50m3.

Qualité d’air initiale : polluée.

EOLIS Air Manager est allumé en vitesse maximale (vitesse 5) pendant 120 minutes.

La concentration en particules PM2,5 est relevée toutes les 2 minutes.

Note : Cette appellation désigne les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2,5 μm.

Appareil de mesure utilisé :

Appareil professionnel qui permet de mesurer la concentration en particules fines PM2,5 présentes dans l’air de la pièce.

Type de filtres intégrés dans EOLIS Air Manager :

Perfom + (Pré-filtre bactéricide, virucide, acaricide de 20 mm + Filtre HEPA H13 de 48 mm + Filtre à charbon actif THD de 22 mm + Filtre photocatalyse de 5 mm)

Ces tests permettent de visualiser la capacité d’EOLIS Air Manager à réduire le niveau en particules fines dans un espace cloisonné défini.

Conclusion sur les performances d’EOLIS Air Manager sur les particules fines

Ce test démontre qu’en 60 minutes, le purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager 600 permet de réduire de 96,3 % la quantité de particules PM2,5 dans un espace cloisonné adapté à la surface de traitement préconisé.

EOLIS Air Manager a réalisé un test de performance à ce propos : Micro-organismes

 
Un micro-organisme ou microorganisme est un organisme vivant, invisible à l’œil nu, qui ne peut être observé qu’à l’aide d’un microscope.

Afin de valider les performances du purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager sur les micro-organismes, 2 bactéries et moisissures ont été testées 

– le Staphylococcus epidermidis (bactérie gram +)

– l’Aspergillus brasiliensis (moisissure anciennement A. Niger) 

Ces tests ont été réalisés par un laboratoire français indépendant afin de valider et de certifier la capacité d’EOLIS Air Manager sur les micro-organismes. Les micro-organismes (virus, bactéries, spores, champignons, etc) sont retenus efficacement par nos filtres HEPA ou ULPA de qualité médicale. Avec un bloc filtres Perform+, 85 % des bactéries et 96 % des moisissures ont été supprimées en un seul passage à travers l’épurateur d’air. L’activation des lampes UV-C au pouvoir germicide, associées à notre filtre photocatalyse permet d’éliminer un plus grand nombre de bactéries : jusqu’à 91 % au total (dans les conditions du test).

 

Conditions expérimentales

Ces tests ont été réalisés par le laboratoire Tera Environnement, selon la norme NF B44-200. Pour cette étude, le modèle à tester est le dépollueur d’air intérieur EOLIS Air Manager 1200 S doté d’un bloc de filtres Perform+ en vitesse 5. 

Un aérosol contenant les micro-organismes diffuse son contenu de manière continue en amont du purificateur. L’air est prélevé à l’entrée et à la sortie de l’épurateur et les colonies sont dénombrées après 72 h d’incubation.

Les résultats présentés correspondent à l’efficacité épuratoire moyenne obtenue après 5 séries de 5 prélèvements.

Pour aller plus loin :

Nos filtres de purificateurs d’air Perform+ démontrent une efficacité redoutable sur les micro-organismes.

VALDENT MEDICAL a développé un filtre spécifiquement conçu pour lutter contre les nanoparticules : le filtre NanoStop. Ce dernier offre une filtration ULPA U15 optimale sur les virus et bactéries et donc des résultats encore plus remarquables.

Test d’innocuité d’EOLIS Air Manager : Un air sain et responsable

Pour nos purificateurs d’air professionnels EOLIS Air Manager, nous avons fait le choix de l’éco-conception dans le but de limiter l’impact environnemental de nos épurateurs d’air tout au long de leur cycle de vie.

Procurer un air sain à nos clients sans polluer l’environnement, une évidence pour VALDENT MEDICAL !

Améliorer le bien-être et la qualité de vie de nos clients nous engage à agir de manière responsable tout au long du cycle de vie de nos purificateurs d’air. Cela débute dès la conception avec le choix des matériaux (non polluants, facilement recyclables, sans peinture, ni additifs, ni colle…) en passant par la fabrication puis l’assemblage de nos épurateurs. 

Notre démarche bien-être ne se limite pas uniquement à la pollution de l’air, car toute forme de pollution est à considérer avec attention. C’est la raison pour laquelle EOLIS Air Manager n’est pas source de pollution électromagnétique (aucune émission d’ondes : ni Wi-Fi, ni Bluetooth) et la pollution sonore est largement maîtrisée par son fonctionnement ultra silencieux et son intelligence acoustique. 

Une innocuité prouvée

Le choix de l’éco-conception nous permet de proposer des épurateurs d’air qui n’impactent pas négativement leur environnement et n’ajoutent aucun polluant dans l’air.

« Comment s’assurer de purifier l’air sans émettre aucun polluant ? »

Bien que cette réflexion semble à priori évidente, ne vous y fiez pas ! En effet, tous les systèmes de traitement de l’air rencontrés sur le marché ne répondent pas à ce critère de bon sens, comme certains rapports de tests de purificateurs d’air le prouvent.

C’est pourquoi, il nous a paru évident de rassurer nos utilisateurs en démontrant l’efficacité et l’innocuité totale de nos purificateurs d’air par le biais de tests effectués par des laboratoires français indépendants.

Essai sur la performance d’EOLIS Air Manager : Sulfure d’hydrogène

Qu’est-ce que le sulfure d’hydrogène (H2S)

Le sulfure d’hydrogène, hydrogène sulfuré ou bien encore H2S, désigne un gaz inflammable et incolore, à l’odeur nauséabonde. C’est un gaz extrêmement toxique, mais contrairement au monoxyde de carbone (gaz inodore), notre odorat le détecte à des teneurs très faibles à cause de sa forte odeur. Il est naturellement présent dans le charbon, le pétrole, les gaz volcaniques et dans le gaz naturel mais il peut également être émis par des activités industrielles (raffinage, craquage des pétroles, hydrodésulfuration du pétrole et du charbon, forage de puits…). Le sulfure d’hydrogène se forme par décomposition des substances organiques les plus diverses, et notamment lors de la dégradation des algues vertes ou sargasses.

Évaluation des performances d’EOLIS Air Manager sur le sulfure d’hydrogène

Le graphique ci-dessous démontre l’efficacité de nos purificateurs d’air professionnels EOLIS Air Manager à éliminer rapidement le sulfure d’hydrogène présent dans nos intérieurs. Après la mise en marche de l’épurateur d’air, la concentration en H2S diminue de plus de 50 % en seulement 10 minutes, passant ainsi de 0,56 ppm à 0,27 ppm. Après 3 heures de fonctionnement, l’efficacité épuratoire du purificateur atteint 80 %.

Conclusion

Grâce aux technologies de filtration avancées d’EOLIS Air Manager, le sulfure d’hydrogène est efficacement capté et éliminé de l’air intérieur. C’est principalement l’action puissante de son filtre à charbon actif Très Haute Densité qui va permettre la capture de ce gaz toxique.

Test de performances d’EOLIS Air Manager : Formaldéhyde et Benzène

EOLIS Air Manager a été testé par le laboratoire français indépendant Tipee afin de valider et certifier son efficacité sur le Benzène et le Formaldéhyde (Formol).

Le test a été réalisé au sein du laboratoire

Les niveaux de formaldéhyde et de benzène injectés pour l’essai sont supérieurs aux valeurs-guides fixées par le décret.

Protocole de test

Le mode opératoire de l’évaluation du purificateur d’air proposé par le laboratoire a été rédigé en s’appuyant sur les deux normes de références suivantes :

XP B44-200

XP B44-013

Pour les polluants à tester, la concentration générée au début du test correspond aux valeurs :

Benzène : 31,1 μg/m3

Formaldéhyde : 40,1 μg/m3

Ces composés nocifs sont injectés de manière continue.

Le renouvellement de l’air au sein de l’enceinte de test est fixé à 0,5 volume/heure ce qui correspond au renouvellement de l’air moyen généralement rencontré dans les logements.

L’épurateur d’air en test est positionné dans un caisson étanche d’un volume de 1 000 L.

L’assainisseur d’air est testé selon les conditions suivantes :

La vitesse 2 est enclenchée

La lampe UV est allumée

Resultats

Formaldéhyde (formol) :

Après 15 minutes de fonctionnement du purificateur d’air professionnel EOLIS Air Manager, la concentration en Formaldéhyde (Formol) dans l’air ambiant est divisée par 5.

Ce résultat démontre que le dépollueur d’air EOLIS Air Manager permet de descendre rapidement et efficacement sous la valeur-guide de l’air intérieur de 30 μg/m3. Cette valeur est celle actuellement en vigueur, dans le cadre de la réglementation sur la surveillance de la qualité de l’air des ERP.

Il permet également d’atteindre la valeur-guide d’air intérieur de 10μg/m3 recommandée à partir du 1er janvier 2023.

Limite de quantification : Techniquement, il n’est pas possible de mesurer les concentrations en formaldéhyde dès lors qu’elles sont inférieures à 8,5µg/m3. Cette limite est atteinte par EOLIS Air Manager en moins de 15 minutes.

Benzène :

La performance du purificateur d’air permet de diminuer considérablement le niveau de concentration de benzène dans l’air intérieur :

De 85 % après 15 minutes de fonctionnement

Et jusqu’à 95 % après 1 h 30 de fonctionnement

L’évaluation du pouvoir d’épuration d’EOLIS Air Manager montre sa capacité, dans la configuration de l’essai, à réduire la concentration en benzène jusqu’à un niveau inférieur à celui de la valeur-guide de 5 μg/m3 indiquée dans le décret relatif à la surveillance de l’air intérieur dans les Établissements Recevant du Public.